AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ARDICHVILI Emmanuel - La Tour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Un Ange Noir

avatar

Messages : 272
Date d'inscription : 09/12/2013
Age : 35

MessageSujet: ARDICHVILI Emmanuel - La Tour   Sam 23 Avr - 18:33



La Tour
Emmanuel Ardichvili

Sortie le 21 mai 2015
chez Sombres Rets

Quatrième de couverture :

— Orkann, n’aimerais-tu pas savoir à quoi ressemble l’intérieur de la Tour ? me demande Swalee.
— Si, bien sûr, comme tout le monde, lui dis-je avant d’ajouter : Moi, j’ai trouvé comment entrer !
— C’est vrai ? Tu as découvert un passage ?
— Oui, mais c’est un peu dangereux…
— Ça ne me fait pas peur, affirme-t-elle en approchant son visage du mien.
— Tu voudrais venir avec moi la prochaine fois ?
— Et comment ! Quand est-ce qu’on y va, Orkann ?
Ses grands yeux brillent d’excitation. Mon cœur s’affole dans ma poitrine. Je réponds d’une voix un peu hésitante :
— Demain.

Malgré les prédateurs qui rôdent, Orkann et Swalee se lancent dans l’exploration de la tour géante qui domine leur village. Avec leur ami Ool, ils découvrent qu’une grave menace plane sur leur peuple…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Walkyrie

avatar

Messages : 3346
Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 33
Localisation : Sud Clermont

MessageSujet: Re: ARDICHVILI Emmanuel - La Tour   Sam 23 Avr - 23:37

Un roman jeunesse très sympathique aux créatures atypiques actifs dans un univers végétal et naturel et prônant des valeurs humaines qu’il est bon d’inculquer à nos enfants : l’amitié, l’écologie, la tolérance, la curiosité… Les plus jeunes prendront grand plaisir à suivre cette jolie aventure !

Il y a longtemps, des Géants Blancs ont débarqué et ont érigé une tour dans un milieu naturel sans aucune technologie, puis ils ont tous disparu, laissant ces monstres de métal derrière eux. Au pied de cette tour, un peuple capable de varilier vit à l’abri d’une plante énorme qui mort ceux qui la frôlent. Cependant, des drôles de métamorphoses s’opèrent chez les créatures de la forêt alentour et une sérieuse menace semble approcher le village. Orkann et ses amis, Swale et Ool, découvre le secret de la tour. Un secret qui pourrait tout changer ; les sauver ou les détruire.

Le roman est très court mais franchement bien ficelé, aucune sensation de manque ou de rapidité de l’action, c’est au contraire justement dosé et compte tenu du public visé, c’est parfait !

L’auteur propose de nous immerger dans un monde de verdure, où le peuple d’Orkann vit sereinement sous la protection d’une plante qui les protège de tout envahissement. Les dangers ne sont cependant pas rares hors du village, des Skalls, des Kroms ou des Vollrats menacent dans la forêt alentour et pour se protéger ce petit peuple d’êtres innovants sont capables de varilier. Etrange mot qui prête à sourire et laisse place à notre imagination… Ce don permet entre autre à nos personnages de s’adapter au danger ou à une situation particulière par des transformations physiques, cependant Orkann est loin d’être doué et Ool est carrément dépourvu de cette capacité qui pourtant est une aptitude à part entière des individus de leur communauté. Leur amie Swalee est nettement plus douée. Ce trio de jeunes curieux n’hésitent donc pas à s’aventurer hors du village pour découvrir les secrets de la tour, malgré leur capacités limitées, leur force face aux dangers qu’ils rencontreront s’écouleront de leur amitié, de leur réflexion sur l’environnement qui les entoure et de leurs observations. On ne les attend pas en héros et pourtant, lorsque la tour révélera ses secrets, nos trois jeunes gens devront faire preuve de courage et d’ingéniosité pour contrer la menace qui plane sur leur peuple.

Vous l’aurez donc compris, ce roman conte une jolie histoire de science-fiction où la notion d’écologie prédomine, pour les plus jeunes, la sensibilité des valeurs multiples véhiculées dans cette histoire sont importantes ; l’entraide, la réflexion et un peu d’amour innocent aussi mais pas seulement. Les mutations des ennemis du peuple, les drôles de monuments des géants blancs, approfondissent notre réflexion sur les conséquences d’envahir un univers et d’y apporter sa technologie ou encore les capacités d’êtres vivants à s’adapter à un environnement menaçant. Par cela, ce petit conte, subtil, loin d’être moralisateur et un brin futuriste peut-être, plaira aux adultes.

Pour ce qui est du style de l’auteur, c’est très fluide à lire et bien écrit ! On tirera notre chapeau à l’auteur pour avoir réussi à créer un univers unique sans pour autant perdre son lectorat malgré tous ces mots inventés, un vocabulaire nouveau et caractéristique de ce monde absolument génial.

En bref, un récit à faire lire à vos enfants, ils y trouveront leur compte ; de jeunes héros attachants à qui ils pourront s’identifier et une aventure unique sans exempt de dangers terribles. Mais aussi un récit à faire lire à vos parents, ils y trouveront une nouvelle réflexion sur un avenir à tenter d’éviter… Et bien sûr, soulignons une couverture joliment illustrée de manière enfantine et innocente, parfait reflet du contenu !

Je remercie Louve du Forum Mort Sure et Les éditions Sombres Rets pour cet excellent partenariat.
Revenir en haut Aller en bas
http://songesdunewalkyrie.wordpress.com/
Un Ange Noir

avatar

Messages : 272
Date d'inscription : 09/12/2013
Age : 35

MessageSujet: Re: ARDICHVILI Emmanuel - La Tour   Lun 25 Avr - 12:50

Mon avis sur La Tour :

Qui a dit que vouloir écrire une histoire pour ses enfants limitait la lecture à ceux-ci uniquement ? Emmanuel Ardichvili et Sombres Rets nous prouvent le contraire. En effet, ce livre s’apparenterait à un conte de fées, mais pas l’un de ceux écrits par les frères Grimm, plutôt un conte des temps modernes. Imaginez donc.

Orkann et Swalee, deux jeunes de leur tribu partent à la découverte de l’intérieur d’une tour surplombant leur village. Ce qu’ils découvrent les avertit d’une grande menace planant sur leur peuple, tout comme ce qu’a trouvé leur ami Ool. Pourront-ils laisser cela arriver ?

L’intrigue de base parait semblable à nombre d’histoires, un grave danger et des enfants qui l’affrontent, tel le club des cinq où d’autres héros de la collection bibliothèque verte ou rose de notre enfance. Mais les lieux et les créatures qui les habitent diffèrent eux totalement de ceux que l’on connaît.

Les descriptions de celles-ci, ainsi que l’illustration de couverture, nous poussent à les imaginer telles des fées ou autres créatures du petit peuple affrontant un bestiaire des plus effrayants pour leur petite taille. Les lieux laissent rêveur, magnificence de verdure les abritant. Le village des jeunes héros semble protégé par une plante magique qui repousse ou tue ceux qui tentent de la franchir sans en avoir l’autorisation. La magie est également présente dans la tribu de nos héros et partout dans le monde qu’ils habitent, et elle est reconnue sous le nom de variliance en ces pages.

La tour qui donne son titre au roman, se révèle une création des Géants Blancs, des créatures venues d’ailleurs, dans des machines volantes. Au fur et à mesure des pages, les révélations qui sont faites nous permettent d’identifier ceux-ci, de leur donner une apparence et nommer leur espèce. La tour se révélera également comme le point central de l’intrigue de ce conte de fées. Elle est l’aboutissement de la quête avec les révélations qu’elle apportera, l’objet de l’attention de nos jeunes héros et de leurs ennemis, le donjon à protéger. C’est pourquoi, alors que la bataille fait rage d’une part, Orkann, Swalee et Ool affrontent bien d’autres dangers pour protéger ce qui doit l’être et par la même occasion sauver leur peuple.

Quelle sera la finalité de ces combats ? Quelles découvertes feront-ils ? Et surtout qu’adviendra-t-il de nos jeunes héros ? Ce sont les questions qui habiteront les esprits de nos jeunes lecteurs alors que les pages défileront à allure plus ou moins rapide, suivant l’âge du possesseur de ce livre.

Mais que l’on soit un jeune enfant, un ado, voire même un adulte, le ravissement sera au rendez-vous si peu que l’on n’ait pas fermé la porte des rêves et que notre esprit fourmille d’imagination. La Tour nourrira de fort belle manière notre âme d’enfant alors perpétuez-là, ne perdez pas ce qui rend le monde magique, qui chasse ce qu’il y a de triste et sombre pour l’envelopper de cette insouciance, de l’innocence de nos jeunes années.

Emmanuel Ardichvili a bien fait de vouloir offrir une histoire à ces enfants, et encore plus de la partager avec le monde, car ce sont des contes tels celui-ci qui sont vitaux pour nos petites têtes blondes.

En conclusion, La Tour est un conte de fées où le petit peuple et la science-fiction fusionnent pour offrir du rêve aux enfants et aux plus grands également, car pourquoi cloisonner la lecture lorsque celle-ci est un plaisir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 
ARDICHVILI Emmanuel - La Tour
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Emmanuel Ardichvili] La tour
» Présidentielle 2017 - 2nd Tour - Emmanuel Macron Président
» Tour du monde en voilier
» Tour 3: Orcs & Gobelins contre Elfes-Noirs
» Impact de foudre sur la Tour Eiffel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Young Adult / Jeunesse :: Autres Editeurs :: Autres auteurs / Autres séries-
Sauter vers: