AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 PORTER H Eleanor : Pollyanna

Aller en bas 
AuteurMessage
Fariboles
Admin
Admin
avatar

Messages : 3962
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 37
Localisation : Eure et Loir

MessageSujet: PORTER H Eleanor : Pollyanna   Mar 19 Avr - 16:56


Pollyanna
Eleanor H. Porter

Quatrième de couverture:

Quand le père de la jeune Pollyanna Whittier décède, la petite fille est envoyée vivre chez sa tante Polly à Beldingsville, dans le Vermont. Mais autant Pollyanna est lumineuse et passionnée, autant sa tante hurle dès qu'une porte claque ou qu'une fenêtre reste ouverte. Cependant Pollyanna a été élevée en apprenant à voir toujours le bon côté des choses, grâce au jeu du bonheur. Peu importe que la situation soit dramatique, il est toujours possible de trouver matière à être heureux. Un dîner composé de pain et de lait dans la cuisine est accueilli avec ravissement. Une chambre spartiate sous les combles ? La vue depuis la fenêtre est splendide, bien mieux que n'importe quelle décoration. Et alors que Pollyanna commence à connaître les habitants du village, sa gaieté et sa joie de vivre se répandent : un par un, les voisins, revêches, tombent sous son charme, comme Mme Snow, une éternelle insatisfaite, et M. Pendleton, qui vit comme un ermite. Mais un événement tragique va bouleverser la vie de Pollyanna. Arrivera-t-elle à dépasser cette nouvelle épreuve ?

Un grand classique de la littérature anglaise dans la lignée des Quatre filles du Dr March, La Petite princesse
Revenir en haut Aller en bas
Fariboles
Admin
Admin
avatar

Messages : 3962
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 37
Localisation : Eure et Loir

MessageSujet: Re: PORTER H Eleanor : Pollyanna   Mar 19 Avr - 16:57


Là, avec Pollyanna, c'est un peu le moment où j'ai à nouveau 8-10 ans, que je découvre pour la première fois La Petite Maison dans la prairie, Les Quatre filles du Dr March, ou Anne et la Maison aux pignons verts. Pollyanna, c'est le livre rêvé pour un enfant. L'histoire est délicieusement surannée, drôle et touchante, diablement positive et elle nous embarque dans un monde merveilleux (« Clémentine, quand tu fermes les yeux, Tu devines le merveilleux. Clémentine, prend nous dans ta bulle bleue,... », j'ai eu cette chanson dans la tête tout au long de ma lecture).

Au décès de son père, un pasteur missionnaire sans le sou, Pollyanna Whittier se retrouve orpheline. Après un passage chez des dames patronnesses, elle est finalement recueillie par Polly, sa riche tante, une (jeune) vieille fille, acariâtre et sévère. Là, elle découvre une maison et une région superbes. Peu à peu, au contact de l'espiègle petite fille, c'est tout le petit village de Beldingsville qui se retrouve avec le sourire. Il faut dire que Pollyanna est adorable, gentille, lumineuse, elle rend la vie plus belle. Pour cela, elle a un secret, elle joue au Jeu, le Jeu du bonheur, qui aide à voir le côté positif de la vie !

Qu'il est bon et doux de voir le monde avec les yeux de Pollyanna. Elle cherche, encore et toujours à se réjouir de tout ce qu'il lui arrive. Pas de miroir dans sa chambre ? Ce n'est pas grave, elle se réjouit de ne pas voir ses tâches de rousseur ! Pas de tableau aux murs ? Pas de quoi se lamenter, au contraire, elle se réjouit de la vue par la fenêtre, qui vaut tous les tableaux du monde. Ce jeu du bonheur, il est né un peu par hasard. Un jour, dans un colis de missionnaire, alors qu'elle espérait une poupée, Pollyanna a découvert une paire de béquilles. Pour l'aider à surmonter sa déception, son père lui a expliqué qu'il y avait au contraire matière à se réjouir car elle n'avait pas besoin de ces béquilles ! Si ce jeu paraît gentiment naïf, il aide aussi la petite fille à accepter la mort de ses parents et le drame qui va la toucher. Et l'enthousiasme de Pollyanna est contagieux, peu à peu, tout le village succombe et joue le Jeu du bonheur. Le vieil homme solitaire et taciturne retrouve le sourire, Mme Snow, alitée au caractère plus que négatif, revient peu à peu dans le monde même la sévère Tante Polly s'adoucit au contact de sa nièce et devient bien plus chaleureuse.

Ce roman de 1913 est un grand classique de la littérature américaine (il y a même un parc d'attractions Pollyanna, un film et une série tirés des romans, …), il méritait vraiment d'être remis sur le devant de la scène littéraire jeunesse !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 
PORTER H Eleanor : Pollyanna
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Eleanor H. Porter et Pollyanna
» pilatus pc6 turbo porter 1/72
» [INFO ou INTOX] Porter les applications iProut sur WinMo
» La montre que vous allez porter en ce Vendredi 20 !!!
» pilatus pc6 turbo porter 1/72 classic plane

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Young Adult / Jeunesse :: Zethel-
Sauter vers: