AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 WARD JR - LA CONFRERIE DE LA DAGUE NOIRE - Tome 15 : The Chosen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
lee-Anne

avatar

Messages : 202
Date d'inscription : 15/09/2011
Age : 29
Localisation : Très loin

MessageSujet: WARD JR - LA CONFRERIE DE LA DAGUE NOIRE - Tome 15 : The Chosen   Dim 10 Avr - 11:23



The Chosen
J.R. Ward

Sortie VO le 4 avril 2017

Quatrième de couverture :
   
Un amour condamné risque de créer de gravissimes dommages au sein de la Confrérie, car l’Élue Layla, mère des jumeaux du Frère Qhuinn, ne peut oublier celui qu’elle aime, l’ennemi suprême des Frères auxquels elle a juré fidélité, Xcor, le chef de la Bande des Bâtards, le renégat qui a tenté d’assassiner et de détrôner le roi légitime, Wrath.



Quand J. R. Ward a annoncé que son prochain tome (printemps 2016) serait avec Xcor et Layla...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://autourdelabdb.hautetfort.com/
lee-Anne

avatar

Messages : 202
Date d'inscription : 15/09/2011
Age : 29
Localisation : Très loin

MessageSujet: Re: WARD JR - LA CONFRERIE DE LA DAGUE NOIRE - Tome 15 : The Chosen   Jeu 11 Aoû - 9:25

Excerpt from The Chosen by J.R. Ward

He was born upon a winter’s night, during a historic blizzard’s gale. Deep within a damp and dirty cave, as the icy gusts threatened the earthen womb, the female who bore him had screamed and bled to bring forth unto the Black Dagger Brother Hharm the son that had been demanded of her.
Xcor had been breach. The first of many of his wrongs, and mayhap the only one that had not been his fault. And he had been wanted… until his face had emerged.
His physical defects overshadowed even the triumph of his gender, and thusly, his sire had leveled the care of his nascent self as a curse upon his mahmen, a punishment for her failure to gestate a proper offspring.
And that was the beginning of his story… which had landed him here.
In another cave. On another December’s eve. And as with his actual birth, the wind howled to greet him, although this time, it was a return to consciousness as opposed to an expelling to independent life that awoke him.
As with a newly born young, he had little control over his body. Incapacitated he was, and that would have been true even without the steel chains and bars that were locked across his chest, his hips, his thighs. Machines, at odds with the rustic environs, beeped behind his head, monitoring his respiration, heart rate, and blood pressure.
The Black Dagger Brotherhood was keeping him alive… so that they could kill him.
And as his brain began to function properly behind his skull, as thoughts finally coalesced and formed rational sequences, he recalled the series of events that had landed him, the leader of the Band of Bastards, in the custody of what had been his enemies: an attack upon him from behind, a concussive fall, a stroke or some such that had rendered him prone and on life support at the non-extant mercy of the Brothers.
Xcor had surfaced once or twice during his captivity, but the connectivity in his mental arena had been unsustainable for any length of time.
This was different. He could sense the shift within his flesh. Whate’er had been injured had finally healed. He was back from the foggy landscape of neither-life-nor-death.
Even with his eyes closed, he could not feign unconsciousness forever.
“… really worry about is Tohr.”
The tail end of the sentence uttered by a male entered his ear as a series of vibrations, the translation of which was on a delay. But the name…
“Nah, he’s tight.” There was a soft scratching sound and then he smelled rich tobacco. “And if he slips up, I’ll be there.”
The deep voice who had first been speaking got dry. “To chain him back in line — or help him murder this piece of meat?”
The Brother Vishous — yes, that was who it was — laughed like a serial killer.  “Such a dim fucking view of me you have.”
It was a wonder they were not better aligned, Xcor thought.
Then again, the Brotherhood and the Bastards had been on different sides of Wrath’s kingship. Indeed, the bullet Xcor had put into the throat of the lawful leader of the vampire race had been a clarifying event when it came to affiliation.
Since that time, however, there had been a countervailing force that had interceded upon his destiny.
The image that came to his mind was of a tall, slender female in the white robing of one of the Scribe Virgin’s Chosen. Her blond hair waved down o’er her shoulders and trailed off on a gentle breeze, and her eyes were the color of jade, and her smile was a benediction he had done naught to deserve.
The Chosen Layla had changed everything for him, recasting the Brotherhood from target to tolerable, from enemy to co-existable tenant in the world.
She had had more effect upon his black soul that e’erone who had come before, evolving him a greater distance in a lesser time that he would have thought possible.
“I almost want Tohr to get in here and rip him the fuck apart. He’s earned the right.”
The Brother Vishous cursed. “We all have. Fucking traitor. The hardest thing about this is gonna be making sure there’s anything left at the end for Tohr to have at.”
And herein was the problem, Xcor thought behind his closed lids. His evolution was unknown to his previous enemy- and the only way out of this deadly scenario was to reveal the love he’d found with a female who was not his, had never been, and was not going to be.
But he would not sacrifice The Chosen Layla for anyone.
Not even to save himself…


Extrait de The Chosen.

Il naquit par une nuit d’hiver, au cours d’un blizzard d’ampleur mémorable. Au plus profond d’une grotte humide et sale, alors que les rafales glacées menaçaient le ventre même de la terre. Dans les hurlements et le sang, la femelle qui le portait avait enfanté le fils que Hharm, guerrier de la Dague Noire, avait exigé d’elle.
Malheureusement, Xcor avait un bec-de-lièvre. Le premier de ses innombrables défauts et le seul, peut-être, dont il n’était pas responsable. Ses parents l’avaient attendu avec impatience… jusqu’au moment où le visage du nouveau-né était apparu.
Un garçon, bien sûr, mais laid et malformé. Son père, fidèle à sa nature, avait violemment juré, puis frappé la parturiente pour la punir d’avoir échoué à lui donner un héritier acceptable.
Ce fut ainsi que Xcor débuta cette existence… qui l’avait mené ici, aujourd’hui.
Dans une autre grotte. Et aussi à la veille de Noël.
Comme le jour de sa naissance, le vent hurlait à son éveil, mais cette fois-ci, Xcor n’émergeait pas du ventre de sa mère, il sortait du coma.
Aussi faible qu’un nouveau-né, il ne contrôlait plus son corps. Handicapé, il n’aurait pu bouger même si des chaînes et des barres en acier ne l’avaient pas maintenu à la poitrine, aux hanches et aux cuisses. Un appareillage médical ultra moderne, étrange dans cet environnement rustique, émettait divers « bip-bip » derrière sa tête, pour surveiller sa respiration, son rythme cardiaque et sa pression artérielle.
La Confrérie de Dague Noire le gardait en vie… pour pouvoir l’exécuter.
Peu à peu, son cerveau se remit de à fonctionner correctement, ses pensées s’organisèrent et formèrent des séquences rationnelles : il se souvint de la série d’événements qui avaient conduit le chef de la Bande de Bâtards à tomber aux mains de ses ennemis. Il avait été attaqué par derrière, puis une chute brutale et une commotion cérébrale… Il avait dû subir un accident vasculaire cérébral, ce qui expliquait le coma.
À présent, il était à la merci des Frères – qui, envers lui, n’en auraient aucune.
Au cours de sa captivité, Xcor avait déjà repris conscience une ou deux fois, mais une intolérable souffrance l’avait empêché de se concentrer.
À présent, c’était différent. Il sentait le changement au plus profond de lui-même. Sa blessure avait fini par guérir. Il était de retour dans un environnement brumeux, entre la vie et la mort.
Il avait gardé les yeux fermés, mais il ne pouvait feindre éternellement l’inconscience.
— …  à qui ça pose un vrai problème, c’est Tohr.
Une fin de phrase prononcée par une voix mâle… les sons arrivèrent à son oreille comme une série de vibrations, Xcor mit un moment à les traduire, à les comprendre.
Mais ce nom… Tohr !
— Non, ça va aller, déclara un autre mâle.
Un léger grattement, puis une riche odeur de tabac turc s’éleva dans l’atmosphère.
— Et s’il déraille, ajouta-t-il, je serai là.
La première voix profonde se fit plus sèche :
— Qu’est-ce que tu vas faire ? L’enchaîner, lui aussi, ou bien l’aider à assassiner ce tas de bidoche ?
Le Frère Vishous – oui, c’était bien lui, la seconde voix – éclata d’un rire de psychopathe.
— Franchement, quelle opinion tu as de moi !
Un taré, lui aussi, pensa Xcor. Dans ce cas, il était étrange que tout deux ne se soient pas mieux entendus.
D’un autre côté, les Frères et les Bâtards n’avaient pas la même opinion concernant la souveraineté de Wrath sur les vampires. Et Xcor avait clairement exprimé la sienne en mettant une balle dans la gorge du roi légitime.
Depuis lors, une nouvelle puissance était intervenue dans sa vie, modifiant à jamais sa destinée.
Il évoqua sa femelle : grande, mince et blonde, portant les longues robes blanches des Élues de la Vierge Scribe. Ses cheveux d’or flottaient sur ses épaules, soulevés par une douce brise, ses yeux avaient la couleur du jade, et son sourire était une bénédiction que Xcor ne méritait en rien.
L’Élue Layla avait changé sa vision du monde, transformant la Confrérie d’ennemis à éliminer à colocataires tolérables d’un territoire commun.
Elle avait eu sur son âme noire un effet impressionnant – comme personne avant elle. En très peu de temps, Xcor avait plus évolué qu’il ne l’aurait cru possible.
— Je voudrais presque convoquer Tohr ici pour lui faire étriper ce fumier. Il en a bien gagné le droit.
Le Frère Vishous poussa un juron.
— Nous aussi, bordel. C’est un putain de traître ! Le plus difficile sera de s’assurer de laisser de lui un morceau pour que Tohr ait sa part.
Ah, voici le problème, pensa Xcor derrière ses paupières closes. Il avait changé, mais ses ennemis – ses anciens ennemis – l’ignoraient. Sa seule échappatoire à ce piège mortel était de révéler son amour pour une femelle… qui ne lui appartenait pas, ni aujourd’hui, ni hier, ni jamais.
Ses révélations risquaient de compromettre l’Élue Layla, ce qu’il refusait formellement.
Il garderait donc le silence, même s’il devait le payer de sa vie…


_________________


Revenir en haut Aller en bas
http://autourdelabdb.hautetfort.com/
Karen
Admin
Admin
avatar

Messages : 11739
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 38
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: WARD JR - LA CONFRERIE DE LA DAGUE NOIRE - Tome 15 : The Chosen   Jeu 11 Aoû - 14:15

J'adoreeeeeeeeeeee cet extrait !!!! Je l'ai lu plusieurs fois hier en étant tellement frustrée de devoir aussi longtemps pour la suite ! C'est vraiment le tome que j'attends depuis des années !
Merci beaucoup Anne kissssjoue

_________________
Revenir en haut Aller en bas
noisette2011

avatar

Messages : 2652
Date d'inscription : 19/11/2012
Age : 28
Localisation : Dans la tanière des SnowDancer ...

MessageSujet: Re: WARD JR - LA CONFRERIE DE LA DAGUE NOIRE - Tome 15 : The Chosen   Jeu 11 Aoû - 16:52

Humm ça promet du bon !!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
lee-Anne

avatar

Messages : 202
Date d'inscription : 15/09/2011
Age : 29
Localisation : Très loin

MessageSujet: Re: WARD JR - LA CONFRERIE DE LA DAGUE NOIRE - Tome 15 : The Chosen   Mar 4 Avr - 21:40

4 avril, je l'ai en VO... :)

_________________


Revenir en haut Aller en bas
http://autourdelabdb.hautetfort.com/
minimélie



Messages : 74
Date d'inscription : 06/12/2016
Age : 21

MessageSujet: Re: WARD JR - LA CONFRERIE DE LA DAGUE NOIRE - Tome 15 : The Chosen   Dim 23 Avr - 16:05

Enfin, depuis le temps qu’on l’attendait, le voici : le tome sur Layla et Xcor !

On retrouve Xcor, emprisonné par la Confrérie à la fin du précédent tome, qui attend son jugement. Il est résigné mais ne peut s'empêcher de penser à Layla. Celle-ci est déchirée entre son amour pour Xcor et ses jumeaux. Quand elle décide d’en parler à Qhuinn, celui-ci n’a pas du tout la réaction attendue : il devient fou de rage, se montrant dangereux pour tous ses proches.
On retrouve également dans ce tome, Torhment, qui est en quête de vengeance ainsi que Trez, qui ne se remet pas de la perte de Selena.

Layla va s’affirmer tout au long de ce tome et nous offre des moments épiques en balançant leurs quatre vérités à certains guerriers. J’ai adoré son évolution de simple « élue » à femme et mère déterminée à protéger ceux qu’elle aime.
On découvre un Xcor torturé et brisé dans ce tome, il a toujours été rejeté mais depuis sa rencontre avec Layla, il fait son possible pour la protéger.

Il y a cependant plusieurs bémols dans ce tome : Qhuinn et ses réactions disproportionnées qui m’ont donné des envies de meurtre à plusieurs reprises ; les retournements de situation dans la vie sentimentale de Trez qui surviennent sans aucune explication, même si on peut émettre quelques hypothèses, et surtout Vishous qui remet en question son histoire et qui m’a brisé le cœur.
 
Néanmoins, malgré ces quelques bémols, je trouve que ce tome est réussi et remonte le niveau des tomes précédents.
Revenir en haut Aller en bas
 
WARD JR - LA CONFRERIE DE LA DAGUE NOIRE - Tome 15 : The Chosen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LA CONFRERIE DE LA DAGUE NOIRE (Tome 02) L'AMANT ETERNEL de J.R. Ward
» [J.R.Ward] La Confrérie de la dague noire, tome 4 : L'Amant révélé
» LA CONFRERIE DE LA DAGUE NOIRE (Tome 13) L'AMANT DES OMBRES de J.R. Ward
» [Ward, J.R.] La Confrérie de la dague noire - Tome 2: L'amant éternel
» [J.R. Ward]L'Héritage de la dague noire, tome 1 : Baiser de sang

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Romance Paranormale :: Les Séries Incontournables :: La Confrérie de la Dague Noire / Black Dagger Brotherhood-
Sauter vers: