AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 FONTANEL Sophie : La vocation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fariboles
Admin
Admin
avatar

Messages : 3914
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 36
Localisation : Eure et Loir

MessageSujet: FONTANEL Sophie : La vocation   Mar 22 Mar - 22:06


La vocation
Sophie Fontanel

Quatrième de couverture:

« "Les revues, je les laisse", elle annonce à l'employé de l'émigration. On dirait que c'est une décision qu'elle prend, et non qu'elle en est réduite à cette dernière extrémité. Elle ouvre un des Vogue, en arrache une page, et la glisse, pliée, sous sa manche.
Soudain, elle va vers un garçon splendide dont, dira-t-elle, elle a remarqué les babouches ouvragées, différentes. Une fois près de lui, elle voit qu'il a des cils d'ânesse. Elle ne s'est pas trompée. Elle dépose les cinq Vogue devant les babouches couleur mandarine : "Tiens, c'est pour toi." Ma grand-mère, son coeur battant lui sort du buste. Sur ce quai de l'exode, du malheur et de l'expropriation, ce n'est pas rien de donner quelque chose à un ennemi qui vous a déjà pris l'essentiel. »
Traversant tout le XXe siècle, La Vocation raconte le destin d'une famille d'émigrants arméniens fascinée par l'élégance française. En 1923, Méliné a vingt-deux ans et fuit les persécutions subies par son peuple, une page de Vogue coincée dans sa manche. Elle rêve de mode. Quatre-vingts ans plus tard, sa petite-fille, Sophie, journaliste, est nommée au poste de directrice de la mode àElle, accomplissant ainsi le destin familial.
Qui fut la plus heureuse des deux ? Méliné, qui cousait elle-même ses robes et admirait les belles dames depuis un banc, boulevard du Montparnasse, à Paris, dans les années 1930, ou Sophie, placée au premier rang des défilés de mode, avec un titre rutilant et du pouvoir ? Et ou est l'élégance tant rêvée, au bout du compte ?
Revenir en haut Aller en bas
Fariboles
Admin
Admin
avatar

Messages : 3914
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 36
Localisation : Eure et Loir

MessageSujet: Re: FONTANEL Sophie : La vocation   Mar 22 Mar - 22:08

Ce qui est assez magique avec un roman de Sophie Fontanel, c'est cette sensation de prendre des nouvelles d'une amie, de renouer des liens un peu distendus tant elle nous semble familière, proche.

Entrer dans le monde de la mode, c'est un peu comme tomber amoureux. On le fait avec et par passion, avec un brin de naïveté, beaucoup d'enthousiasme et pas mal d'espoir. Plus qu'un simple passe-temps, c'est une vraie vocation où l'élégance, le style, ce « je-ne-sais-quoi » qui fait toute la différence devient une vraie religion.
Deux histoires se mêlent dans le roman. Celle de Sophie au moment où elle prend la tête du magazine iconique Elle et celle de sa grand-mère, Méliné, fuyant l'Arménie avec son mari,des pages de Vogue cachée dans ses vêtements. Montée à Paris, elle y découvre Chanel et les élégantes, ces amazones en robes du soir et capelines à qui rien ne semble résister. Éprise de mode et du beau, elle veut le meilleur pour ses filles, en faire de vraies françaises et pour elle, c'est grâce à leur élégance qu'elles s'intégreront. Et c'est Sophie qui est l'héritière de tout cela. Sophie qui a une vision heureuse, joyeuse de la mode, qui y apporte sa touche de fantaisie, son humour et sa malice, se heurtant malheureusement à la morosité ambiante. Des mannequins squelettiques qui font perpétuellement la gueule, des professionnels obsessionnels et désabusés, un monde de mondanités et de contraintes, enfermé dans ses codes à respecter sans se poser de questions, … L'univers de la mode dépeint par Sophie Fontanel est bien loin de celui qui faisait tant rêver Méliné. Heureusement, rien de tout cela n'est vraiment triste sous la plume pleine délicieuse de Sophie. Elle sait aussi nous toucher par sa belle réflexion sur la filiation, sur la transmission, sur l'importance de la famille qui nous façonne, sans même que l'on s'en rende vraiment compte.
Alors Mesdemoiselles et Mesdames, soyons impertinentes, soyons élégantes avec humour et style, c'est encore et surtout, une jolie forme de politesse, de respect envers nous et le monde !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 
FONTANEL Sophie : La vocation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Fontanel, Sophie] Fonelle et ses amis
» [Fontanel, Sophie] L'envie
» Sophie FONTANEL - Fonelle est amoureuse
» [De Schaepdrijver, Sophie] La Belgique et la Première Guerre mondiale
» [Gee, Sophie] Le scandale de la saison

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Romans Contemporains :: Robert Laffont-
Sauter vers: