AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 MOURLEVAT Jean Claude, Mes Amis Devenus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Luxx



Messages : 127
Date d'inscription : 10/12/2013

MessageSujet: MOURLEVAT Jean Claude, Mes Amis Devenus   Mar 15 Mar - 12:31



Mes Amis Devenus
Jean Claude Mourlevat

Fleuve
Sortie le 12 mai 2016

Quatrième de couverture: 


Silvère a loué une maison sur l’île d’Ouessant. Il ouvre les volets, aère les pièces : le lendemain, au ferry de 18 h 10, vont arriver ses quatre amis. Ils ont prévu de passer quelques jours ensemble, ici. Ce sont des retrouvailles. Il y aura bien sûr Jean, qu’il connaît depuis l’enfance et avec qui il a tout partagé. Mais il y aura surtout Luce, Lours' et Mara, qu’il n’a plus revus depuis plus de quarante ans. Les cinq étaient au lycée ensemble. Mara a été son premier amour. La vie les a dispersés, ils ne se sont plus jamais revus. Il les attend, le cœur battant et l'émotion de cette attente déchaîne sa mémoire. Cette réunion va libérer leurs souvenirs, leurs rêves, leurs désenchantements, tout ce qui les a façonnés et les lie à jamais. À l'issue de ce séjour hors du temps, des redécouvertes, des révélations et le temps qui reprend ses droits.
Biographie : Auteur pour la jeunesse depuis plus de quinze ans, Jean-Claude Mourlevat a publié une trentaine de romans et reçu de nombreux prix tels le prix des Sorcières ou le prix des Incorruptibles, qu’il a obtenus plusieurs fois. Il est traduit dans une vingtaine de pays. Après s’être lancé avec succès dans la littérature adulte avec Et je danse, aussi, co-écrit avec Anne Bondoux, Jean-Claude Mourlevat poursuit sa route avec ce deuxième roman adulte, Mes amis devenus.


Dernière édition par Luxx le Mer 20 Avr - 8:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Luxx



Messages : 127
Date d'inscription : 10/12/2013

MessageSujet: Re: MOURLEVAT Jean Claude, Mes Amis Devenus   Lun 18 Avr - 12:46

Mon avis:

Deuxième roman pour adulte d’un auteur pour la jeunesse, Mes Amis Devenus n’est pas un petit livre léger et gai comme on pourrait peut être s’y attendre. En revanche, c’est un vrai régal, élégant et pudique.

Je ne sais pas s’il plaira autant à d’autres que moi, à moins qu’il existe ailleurs d’autres lecteurs un peu tordus qui peuvent encaisser des descriptions de meurtres en série abominables en mastiquant tranquillement leurs céréales du matin mais qui sanglotent éperdument avec les souvenirs d’enfance de Pagnol. La comparaison est un peu forcée, peut être – rien n’indique que ce roman soit autobiographique, entre autres -  mais en grattant un peu on peut relever les points communs.
D’abord, évidemment, il s’agit comme dans la trilogie de Pagnol du récit de la jeunesse du narrateur, qui revient sur sa vie à l’occasion de retrouvailles avec de vieux amis. On peut aussi retrouver dans l’expression une certaine distance que l’homme mûr met entre lui et son jeune double, qui crée une pudeur dépourvue de pathos dans l’expression des sentiments. On pourrait ensuite relever un certain attachement à la terre, pas à la Provence ici bien sûr, mais à l’Auvergne natale ou à l’île d’Ouessant, théâtre des retrouvailles. Comme s’il fallait ancrer le récit dans le sol, comme si le décor devait être au diapason des sentiments éprouvés par le protagoniste.

Mais pour moi la filiation se fait surtout via l’omniprésence de la Nostalgie. J’y mets une majuscule, non pas en référence à la station radio que je n’assume pas toujours d’écouter en voiture, mais parce que je trouve ce sentiment d’une grande noblesse. A défaut d’une particule, ce sera donc une majuscule.
La nostalgie, certains trouvent ça triste parce que c’est le regret des choses envolées, mal faites, ou pas faites du tout. Toutefois, à mon avis c’est surtout le regard tendre et apaisé que l’on pose sur ce que l’on a été. Je trouve qu’il est très difficile de l’exprimer simplement et sans tomber dans un sentimentalisme écœurant. Ici, c’est très bien fait. Pas certes au point de me tirer les larmes, mais bien assez pour m’emplir d’admiration pour l’auteur.

D’ailleurs au-delà de cette appétence toute personnelle pour la nostalgie, c’est un roman très bien écrit, parfois émouvant, parfois drôle, et aux personnages crédibles et attachants, que je recommande donc sans réserve.
Revenir en haut Aller en bas
 
MOURLEVAT Jean Claude, Mes Amis Devenus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Mourlevat, Jean-Claude] Terrienne
» [Mourlevat, Jean-Claude] L'enfant Océan
» [Mourlevat, Jean-Claude] La Rivière à l'envers - Tome 1: Tomek
» MOURLEVAT Jean-Claude
» L'ENFANT OCEAN de Jean Claude Mourlevat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Romans Contemporains :: Romans & Best Sellers-
Sauter vers: