AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 TERRAL Vanessa - Le gardien de la Source

Aller en bas 
AuteurMessage
coraline
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 5539
Date d'inscription : 20/03/2012
Age : 36

MessageSujet: TERRAL Vanessa - Le gardien de la Source   Lun 22 Fév - 17:34



Le gardien de la source
Vanessa Terral

Aux éditions Pygmalion

Quatrième de couverture :

"Puis elle le vit L'individu qui l'observait se tenait en retrait, à l'opposé de la pièce. Il ne cherchait pas à se fondre dans l'assemblée des gens bien nés. D'ailleurs, ceux-ci l'évitaient. C'était presque imperceptible, mais le flot des civilités s'écartait de lui dans une valse consommée."

En cet été 1814, Marie-Constance de Varages, marquise du bourg d'Allemagne, et son héritière, Anne-Hélène, sont conviées au bal du comte de Forcalquier. Si une telle invitation ne se refuse pas, la marquise est inquiète. Quelques mois auparavant, sa fille a souffert d'un mal funeste et été sauvée in extremis. Depuis, elle n'est plus tout à fait la même... Quelle est donc cette ombre qui plane sur Anne-Hélène ? Et pourquoi le mystérieux Lazare, baron d'Oppedette, semble-t-il soudain subjugué par la jeune débutante ?

Acheter sur Amazon
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/index.php
coraline
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 5539
Date d'inscription : 20/03/2012
Age : 36

MessageSujet: Re: TERRAL Vanessa - Le gardien de la Source   Lun 22 Fév - 17:37

Mon avis

Il y a trois semaines, Anne-Hélène, jeune et belle jeune fille de dix-sept ans, a été atteinte d’une maladie foudroyante. Sa mère, Marie-Constance de Varages, marquise du bourg d’Allemagne, a fait tout ce qui était en son pouvoir pour sauver son unique descendance. Un mal bien étrange dont Anne-Hélène s’est heureusement remise. Mais Marie-Constance ne peut ignorer en revanche cette ombre qui plane dorénavant sur son agnelle. Alors quand elles sont conviées au bal du comte de Forcalquier, la marquise se dit que les mondanités et quelques festivités leur feraient le plus grand bien malgré la fatigue de cette dernière.Aussi, ce fameux soir de bal, Lazare, baron d’Oppedette, se cache lui-même parmi les ombres, observant avec fascination Anne-Hélène. Elle seule semble alors captiver ce comte déchu que tout le monde semble fuir.

Nous sommes ainsi témoins d’une malédiction ancestrale qui pousse cet énigmatique Lazare à bien des sacrifices. Un homme curieusement lié à ses terres, et qui malgré tout ce qu’on peut lui reprocher, fait preuve d’une grande bonté. Il prend soin de ses gens et se préoccupe sincèrement des méfaits éventuels de cette malédiction dont il est atteint sur tout son entourage. En apparence rien ne semble donc troubler cet homme. Puis, sans crier gare, l’héritière de Varages apparaît. Et leur vie à tous les deux prend alors une tournure inattendue…

Il est vrai qu’Anne-Hélène n’est pas comme toutes les jeunes filles de son âge. Elle ne veut pas être sous la tutelle d’un homme, a un certain besoin d’indépendance. Son comportement depuis les dernières semaines a en outre sensiblement changé, inquiétant parfois ses proches et même Lazare qui ne la connaît pourtant que depuis peu. Il ne fait aucun doute que Anne-Hélène a quelque chose de plus que les autres !

Au fait, nous reconnaissons à travers l’histoire d’amour des nos deux héros un mythe bien connu, un peu revisité, et dont on ne révélera bien évidemment rien, vous laissant ainsi le plaisir de le redécouvrir ou de le découvrir. En effet, il y a des livres dans lesquels ont peut facilement parler des personnages et de leur histoire, et il y en d’autres, comme le Gardien de la Source, dans lequel on n’ose pas trop en dire par crainte de perde le charme et les subtilités du texte qui nous ont été insufflés tout le long. C’est pourquoi nous garderons donc un peu de mystère.

À force de détails nous imaginons aisément les paysages de la province, les habits, les senteurs et les couleurs entourant nos personnages. Une ambiance mystique s’élève au fil des pages, des forces obscures hantent les esprits, faisant frissonner les corps. On sent également tout le long du roman les conséquences et les répercutions de la Grande Terreur et des conquêtes de Napoléon Bonaparte, sur le peuple. Un peuple qui a dorénavant du mal à trouver ses marques et sa place. C’est donc dans un climat de crainte que le lecteur et les personnages évoluent car l’auteur a très bien retranscrit ces pans marquants de l’histoire de France. Mais à aucun moment ces aspect ne deviennent lourds ou pompeux, le côté historique se fond parfaitement à travers les aventures de nos héros, cela apporte justement de la profondeur et un bon complément à l’intrigue.

Notre immersion dans cette époque et dans cette histoire si particulière est marquée par un vocabulaire riche et authentique mettant grandement en valeur notre belle langue française. Empreint de poésie, subtil et intelligent, tel est le récit que nous offre Vanessa Terral. Le texte et l’histoire sont donc d’une grande qualité, on peut néanmoins reprocher un manque d’intensité en général, l’étincelle qui subjugue le lecteur et qui fait d’un roman un coup de cœur. À noter que ce n’est pas non plus une lecture légère, et si certains butteront sur un vocabulaire rare, d’autres au contraire s’en délecteront ! Le gardien de la Source fait partie de ces livres qu’on pose fièrement dans notre bibliothèque grâce notamment à cette couverture absolument magnifique, un livre objet en somme. On ne peut que féliciter le travail accompli qui en outre représente à merveille l’ambiance et les héros de ce roman.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/index.php
Un Ange Noir

avatar

Messages : 272
Date d'inscription : 09/12/2013
Age : 36

MessageSujet: Re: TERRAL Vanessa - Le gardien de la Source   Jeu 3 Mar - 16:27

Mon avis :

Voici un auteur que je suis depuis ma rencontre avec elle lors du Printemps des Légendes en 2010. Honte à moi lorsque je me rends compte que je n’ai lu que bien trop peu de ses œuvres et j’en m’excuse auprès de l’intéressée, aka Vanessa Terral. Et Le Gardien de la Source, une romance fantastique, vient renforcer ce sentiment. En effet, celui-ci, de par sa très belle couverture et son synopsis, ne peut qu’attiser la curiosité.  

Marie-Constance de Varages, marquise du bourg d’Allemagne, et sa fille Anne-Hélène sont conviées au bal du comte de Forcalquier. Invitation qu’elles ne peuvent refuser, bien que la santé de sa fille soit un sujet d’inquiétude pour la mère depuis un mal funeste qui s’était emparé d’elle quelques mois auparavant. Ce mal l’a changé, elle ne semble plus tout à fait la même. Pour quelles raisons Lazare, le mystérieux baron d’Oppedette, s’intéresse-t-il autant Anne-Hélène ?

Nous rencontrons Anne-Hélène et sa mère dès le prologue. La jeune fille est pleine d’insouciance et joue avec ses amies jusqu’à ce que survient le drame. Sa mère fait preuve d’une grande force de caractère, et la suite du roman le démontre bien plus encore. En effet, Marie-Constance est une femme ayant de grandes responsabilités, de nombreuses connaissances et dons et assume avec force d’esprit le rôle de maîtresse du domaine et de ses gens.

Anne-Hélène, quant à elle, subit de profonds changements. Elle se transforme de cygne blanc, innocent et niais, en cygne noir, de par le biais du mal profond qui a failli l’emporter, mais pas seulement. Elle passe par de nombreuses étapes, d’expérimentations, de découvertes et semble faire de mauvais choix, qui achèvent de briser ses rêves. La découverte d’une dure vérité, conséquence de sa maladie n’en sera qu’une étape de plus, mais qui brisera ses derniers liens. Néanmoins elle gardera toujours une lueur en elle qui brillera par-delà les épreuves.

Ce n’est que lors du bal organisé par le comte de Forcalquier que l’on fait la connaissance de Lazare. On le juge rapidement, influencé par les faibles informations que Vanessa Terral veut bien nous donner. Heureusement pour nous, et pour le baron lui-même, nous pouvons réviser notre jugement au fil des pages, et à de nombreuses occasions suivant les nouvelles révélations qui nous sont faites. De personnage haïssable lors de sa rencontre, nous en venons à l’aimer et lui souhaiter tout le bonheur qu’il est en droit d’espérer en compensation de la peine qu’il endure. Qui est donc réellement Lazare ?

L’immersion dans la France historique, celle de l’après-révolution, de l’entre-deux Napoléon 1er alors qu’il a abdiqué, et même lors des 100 jours où il tenta de reprendre le pouvoir, est totale. Ce fut un coup de maître, car cette plongée dans notre Histoire, par le biais du récit que nous propose l’auteur, s’est avérée une très grande réussite et un rappel bienvenu pour certains. Il ne nous en a été que plus facile de nous imprégner du récit, de le vivre de l’intérieur comme si nous étions ces personnages qui nous sont dépeints.
Vanessa Terral, pour se faire, fait preuve d’un style et d’une plume se prêtant fort bien à cette époque, on y ressent toute la douceur et le rocambolesque digne de ces périodes qui nous font tant rêver.

D’ailleurs le fantastique s’immisce délicatement dans notre Passé, par petites touches. Il semble couler de source et l’on pourrait le croire sorti de nos manuels scolaires qui relatent cette époque. Et pour le lien avec le titre, longuement nous le cherchons et ce que cela implique, le Gardien de la Source, et lorsqu’enfin nous l’apprenons, un pincement au cœur, mais aussi une crainte irrationnelle s’emparent de nous. Est-ce possible ? Comment peut-on supporter tout ceci ? Quelle abnégation ! Ce sont là de nombreuses pensées qui traversent nos esprits, et nous ne pouvons que compatir au fardeau, à la peine que doit supporter ce gardien. Mais c’est bien plus que cela, une malédiction digne de la mythologie, et c’est alors que ces quelques mots en bas du quatrième de couverture prennent tout leur sens. Effectivement, nous imaginons fort bien la transposition de cette légende et nous applaudissons pour cette réussite.

Mais il me vient également une comparaison à l’esprit lorsque nous arrivons au dénouement, que nous voyons quel sort Vanessa Terral a réservé aux personnages qui sont maintenant dans nos cœurs. En effet, avec ce romantisme et les ténèbres qui habitent ces pages, j’ai pensé à Crimson Peak pour ces visuels qui me viennent à l’esprit, cette façon de mettre à mal nos sentiments, les noyant sous la crainte puis sous l’espoir avec cette sensation que les « héros » ne peuvent connaître la joie, mais qu’on leur souhaite pleinement.

Le final s’accompagne d’un feu d’artifice d’émotions qui apporte son lot de couleurs chaudes à ce tableau, le parant de cette touche qui le fera traverser les années, l’emmènera je l’espère à la prospérité, car ce roman mérite de connaître une multitude de lectrices et lecteurs.
Oui la romance ne doit pas être qu’une affaire de femme, surtout lorsque celle-ci est teintée d’une touche de fantastique avec cette lumière et ces ténèbres, elle est faite pour toutes les Juliette et leurs Roméo, pour toutes les Perséphone et les Hadès, pour ceux dont le cœur vibre devant tant d’émotions, d’espoir, d’amour sans craindre les peurs, le désespoir ou la haine qui peuvent parfois faire irruption dans nos vies.

En conclusion, le Gardien de la Source ne demande qu’à vous compter parmi ses gens et Vanessa Terral vous montre majestueusement le chemin jusqu’à la source. Plongez en ses pages et vous en recevrez un pur moment de plaisir.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Walkyrie

avatar

Messages : 3358
Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 34
Localisation : Sud Clermont

MessageSujet: Re: TERRAL Vanessa - Le gardien de la Source   Sam 28 Mai - 14:15

Envoûtant, comment trouver les mots pour exprimer le ressenti après un tel moment délicieux ? Difficile d’avoir le talent d’écriture et l’art du maniement des jolies mots de l’auteur pour rendre hommage à son œuvre, on va toutefois essayer…


Une lecture aussi légère et fragile qu’une aile d’un papillon que l’on aurait peur de briser, une lecture que l’on prend le temps d’apprécier, une lecture marquante qui raconte une romance magnifique qui n’était pas gagnée d’avance.


L’auteur aspire à un nouveau genre avec cet œuvre en important le mythe d’Hadès et Perséphone au cœur d’une romance historique empreinte de magie et de fantastique, une véritable réussite !


C’est hors du temps, on est subjugué, on savoure chaque mot, chaque phrase tant le langage usé par l’auteur est d’une richesse et d’une justesse incroyable, c’est beau, magique, transcendant… C’est aussi très imagé, métaphorique, d’une poésie inspirante, on s’évade au cœur de la Provence d’une autre époque ; des paysages somptueux aux cours d’eau rafraîchissants et une terre tantôt épanouie tantôt meurtrie mais toujours dans la beauté, au cœur des mondanités frivoles ; le jeu de la séduction de la jeune noblesse, des danses enivrantes ou encore de belles paroles poétique,  et d’une sorcellerie douce amer ; le genre de magie qui rôde et frappe sa proie violemment, de celle qui happe tout votre être, qui n’est pas sans conséquence de l’avoir appelé, une magie aussi simple et éblouissante en lien étroit avec la nature…


Anne – Hélène est une jeune femme courageuse, épanouie, pleine de vie, sensible au charme de la nature et de la botanique et docile en tant qu’héritière de la marquise d’Allemagne. Pourtant quand la mort menace de la prendre dans ses filets, l’intervention sombre et puissante de trois sorcières la sauve mais la brise aussi. Anne – Hélène demeure transformée et peu peu devient qu’une pâle ombre d’elle – même. Un personnage d’abord lumineux et très vivant, qui sombre comme une âme en peine au cours du récit pour finalement reprendre des couleurs après quelques déboires difficiles.


Un contraste avec le personnage de Lazare, l’héritier déchu, taciturne, amer et mystérieux. L’homme traîne une réputation des plus déplaisantes, vil menteur, trafiquant sans cœur, médisant personnage que l’on fuit. Le baron d’Oppedette est bien évidemment tout autre chose, subit depuis des années, une affreuse malédiction familiale le contraint a subir les affres de la Source, de lui dépend la vie et l’avenir de ses gens. Une lumière vient cependant éclairer le tableau, Anne – Hélène aussi troublante que vivante et malgré son jeune âge titille les sens virils du baron.


Le tout se passe au sein du XIX ème siècle, suite à sa chute du pouvoir de Napoléon, l’aspect historique n’est ici qu’un décor pour planter deux personnages et raconter leur histoire.


Une romance intense, vibrante mais pas facile, les embûches s’accumulent et les forces fantastiques : malédiction, sorcellerie, légende, viennent entacher une passion dévorante qui ne demande qu’à s’exprimer mais qui s’étiole pour mieux s’épanouir. L’amour fait son travail, des ailes poussent, des sentiment de liberté sont retrouvés, un bonheur non mérité apparaît au loin. Mais quelles épreuves vont devoir subir nos deux tourtereaux ?


L’auteure est vraiment talentueuse parce qu’avec ses mots, elle nous emporte, on est sur le fil tout au long de notre lecture, à la fois tendu et détendu, on espère, et on s’accroche pour nos deux protagonistes aux destins difficiles et en même temps on vit dans cette ère historique au doux manteau fantastique emporté dans un autre temps. C’est très doux, l’action est loin d’être le maître mot, c’est plutôt lent et tortueux mais tellement dévorant.


A souligner, cette couverture absolument superbe qui montre parfaitement la dualité qui s’affronte tout au long du roman, l’ombre et la lumière qui se heurtent, s’atténuent pour probablement obtenir un certain équilibre.


En bref, un roman sublime qui m’a complètement happée, le genre de roman que l’on a envie qui dure et en même temps le genre où l’on se jette dessus à corps perdu pour connaître le dénouement, ce dernier nous tenant en haleine jusqu’à la fin. A quand le prochain ?


Je remercie Babelio et les éditions Pygmalion pour l’envoi de ce magnifique partenariat.
Revenir en haut Aller en bas
http://songesdunewalkyrie.wordpress.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: TERRAL Vanessa - Le gardien de la Source   

Revenir en haut Aller en bas
 
TERRAL Vanessa - Le gardien de la Source
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le gardien de la Source de Vanessa Terral
» LE GARDIEN DE LA SOURCE de Bernard de Bone
» [Terral, Vanessa] Cinq pas sous terre
» Ayn Rand : la source vive
» [Caffin, Vanessa] Mémoire Vive

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Romance Paranormale :: Autres Editions-
Sauter vers: