AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 NOTT Keren - Je suis un monstre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aelynah

avatar

Messages : 398
Date d'inscription : 09/12/2013
Age : 43
Localisation : Penn Ar Bed

MessageSujet: NOTT Keren - Je suis un monstre   Ven 22 Jan - 22:18



Je suis un monstre

NOTT Keren

Editions Underground

Sortie le 28 octobre 2015


Quatrième de couverture:

Lien Amazon

Je suis un monstre. C’est le nom qu’on me donne, l’étiquette qu’on me colle. Le mot qu’on me jette à la figure chaque fois qu’on me voit. Et on me voit beaucoup, on me voit partout. Télé, radio, journaux, on ne parle plus que de moi.
On ne pense qu’à moi. Un monstre... étymologiquement, celui qu’on montre. Mon visage hante vos consciences. Peut-être bientôt sera-t-il présent dans le dictionnaire, parfaite illustration du mot cruauté. Ou du mot souffrance. Car les monstres naissent dans la douleur et de la douleur, c’est bien connu. Les psychanalystes diront que c’est la faute de Maman ou encore des jeux vidéo. Ils se trompent. Tout est de votre faute. Pourrez-vous l’assumer ?




Dernière édition par Aelynah le Ven 22 Jan - 22:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aelynah

avatar

Messages : 398
Date d'inscription : 09/12/2013
Age : 43
Localisation : Penn Ar Bed

MessageSujet: Re: NOTT Keren - Je suis un monstre   Ven 22 Jan - 22:20

Mon avis:
Je découvre au travers de ce roman les éditions Underground. Comme semble le signaler leur nom je vais descendre dans les tréfonds de l’âme humaine et avec ce titre « Je suis un monstre », c’est bel et bien ce que j’ai fait. Après un quatrième de couverture intrigant et des premiers chapitres de mise en bouche que j'ai trouvé intéressants quoiqu'encore très discrets sur ce qui va nous être révélé, nous rentrons dans l'histoire et dans la vie d'Edselias Greaper.

Nous pénétrons ainsi dès les premières lignes dans l’histoire et la psyché du personnage principal, Ed.
Affublé d’un tel nom, on ne peut que le plaindre mais lorsque l’on suit les affres de son enfance et les malheurs quotidiens qui sont son lot cela ne s’arrange pas. Une mère accro à la cocaïne, un beau-père alcoolo et brutal ou des hommes de passage, peu d’amour, de l’indifférence, de la haine même parfois.
Pourtant au fil de l’avancée dans sa vie d’adolescent, le contexte change, tout devient encore plus sombre, davantage rempli de colère et de noirceur.

Un premier espoir de rédemption apparaît avec la présence de Peter, sorte de personnage de lumière dans le monde de noirceur que côtoie Edselias. Cependant il est trop lumineux, trop sensible, trop doux et gentil pour ne pas être blessé par le côté sombre de son amant. Ainsi comme on s’en doute fortement à suivre Ed, son caractère brutal, assoiffé de violence et de sang ne va pas réellement s’estomper avec cette relation.

Il faudra attendre son entrée au lycée et sa rencontre avec trois frères léonins pour le voir évoluer vraiment, oser réellement et ressortir son potentiel. Mais le lecteur alors ne sait pas encore quel est-il réellement. Violence, colère et haine le poursuivent sans cesse. Tentateurs et vicieux, ces sentiments feront tout pour le pervertir. Sa colère ne s’adoucit jamais même lorsqu’il trouve dans les combats clandestins une échappatoire à ses problèmes.

Seul un autre adolescent va le comprendre et de leur rencontre naitra le début d’une histoire, d’une montée en puissance des sentiments exacerbés et d’autre chose de plus sombre, de plus perturbant. Car Aiden semble lui aussi empli d'obscurité. Son style gothique et sombre n'y est pas étranger mais son regard lui-même et les phrases de l'auteur pour le décrire nous troublent.

C’est un roman assez prenant dès le début, par notre entrée sous la plume de Keren Nott dans la psyché de son personnage principal. Sa plume est pernicieuse, elle s'immisce dans les pensées du lecteur et l'entraîne dans la noirceur de celles de son personnage. Cela occasionne un malaise incessant qui trouble.
Au fur et à mesure des chapitres, c’est l’escalade, la montée en puissance d’une violence malsaine et brutale.
Autant je n’ai rien à reprocher à la plume de Keren Nott qui sait, malheureusement pour les âmes sensibles, si bien décrire cette progression, autant je l’avoue j’ai été à plusieurs reprises amenée à poser mon livre. Les descriptions sont réalistes, les sentiments décrits semblent sortir du livre pour vous imprégner de leurs remugles, l’ambiance devient malsaine et étouffante pour qui le lit.
L'auteur fait avancer les choses lentement mais du coup cela donne une atmosphère sombre et lourde à la lecture. De plus l'utilisation de la première personne tout du long renforce ce sentiment de plongée dans le chaos des pensées d’Ed et dans la noirceur de ses envies. Plus l'on avance dans le récit plus la descente aux enfers semble irrémédiable et pourtant dans cette turpitude et cette colère constante, la présence de ces autres personnages apporte un semblant d'espoir de rédemption. C'est en cela que Keren Nott semble avoir fait fort. Le récit peut passer du calme absolu à la tempête la plus sanglante et nous entraîner avec lui dans les profondeurs des abîmes des pensées d'Ed.
Il est perdu, il est aussi presque heureux de ses actes de violence. La domination, le sang, ce rapport de force le font se sentir vivant. Et le lecteur ressent cette joie profonde et malsaine. C'est ce qui donne à un récit parfois calme cette ambiance toujours pesante et moite.

Au final malgré une plume carrément adaptée au contexte du roman, je me suis sentie trop malmenée par ma lecture pour l’apprécier et en ressortir indemne. Une sensation de malaise et de salissure me recouvre et me donne envie de me plonger dans un livre jeunesse pour retrouver un accès à la lumière.
Je le conseillerai donc aux lecteurs avertis et avides de gore et de glauque particulièrement bien écrit. Mais âmes sensibles s’abstenir.

_________________
"La vie c'est comme les chocolats... on ne sait jamais ce que l'on va trouver dedans" (Forrest Gump)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: NOTT Keren - Je suis un monstre   Mer 27 Jan - 18:45

Mon avis :

En ouvrant ce livre je ne savais pas réellement à quoi m’attendre, La couverture et le résumé ne laissant transpirer qu’une plongée dans un univers sombre.

Malgré moi, j’ai été très attiré par ce roman et je dois dire que je ne regrette absolument pas ma lecture. J’ai tout bonnement adoré ce livre, je l’ai quasiment dévoré !

J’ai été subjuguée, happée par la plume de l’auteure, elle a su me captiver dès les premiers mots (ou maux) et ce jusqu’au point final.

Elle nous embarque, malgré nous, dans un tourbillon d’horreur et de souffrance… on en vient, en faisant fi de tout le reste, à succomber au charisme d’Edselias et cela en devient complètement déroutant, envoutant…

En plus de cela, elle ajoute à son roman une histoire d’amour malsaine avec un garçon aux airs angéliques qui s’avérera être un manipulateur, amplifiant par le fait la sympathie que l’on ressent pour le personnage principal. Je me suis vue à plusieurs reprises croiser les doigts et avoir peur pour lui, espérer qu’il se sorte de cette spirale infernale.

Tout au long des pages, des mots, de l’action, nous sentons l’angoisse nous capturer dans ces griffes, nous haletons, nous souffrons, nous transpirons, nous suffoquons et nous espérons…. Oui nous espérons un dénouement heureux pour Edselias, malgré toute la noirceur du contexte.

Plusieurs fois pendant ma lecture, je me suis demandée si la folie était innée ou si cette folie pouvait naitre et se développer tout au long de notre vie, en fonction de certains moments vécus. Cette question me reste sans réponse et je me demande si Edselias était tombé amoureux d’un garçon saint d’esprit, aurait-il continué de plonger dans toute cette folie furieuse.

Ce roman est juste sublime (point de romance édulcorée, juste de l’amour fou qui nous entraine sur des chemins d’une grande noirceur emplie de froideur), l’écriture de l’auteure carrément addictive… et je le dis, je ne pense pas relire ce genre de roman, mon cœur ne sens remettrait pas mais pour le coup –ci c’est un véritable Coup de cœur pour ce livre complètement atypique.

Dorénavant, voici une auteure que je ne manquerai pas de suivre…

Ma note : coeurheart coeurheart coeurheart coeurheart coeurheart /5
Revenir en haut Aller en bas
 
NOTT Keren - Je suis un monstre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Keren Nott] Je suis un monstre
» L'homme est un monstre. ... "âme sensible s'abstenir"...
» Poème: L'âme d'un monstre.
» [JEU] Qui suis-je ? (identité de personnages du Whedonverse à deviner)
» Je suis très laid

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
 :: Romans Noirs / Fantastique :: Thriller / Policier :: Autres Auteurs / Autres éditeurs-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: