AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 November 9 : Interview de Colleen Hoover par Vilma

Aller en bas 
AuteurMessage
Karen
Admin
Admin
avatar

Messages : 11894
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 39
Localisation : Paris

MessageSujet: November 9 : Interview de Colleen Hoover par Vilma   Mar 27 Oct - 9:12

Interview, révélations et coup de projecteur
sur November 9 de Colleen Hoover
26 octobre 2015




A l'occasion de la sortie de November 9, le dernier roman de Colleen Hoover, Vilma Gonzalez, du blog Vilma's Book Blog, a eu la chance de pouvoir interviewer l'auteure. En voici la traduction... (merci Clémence !)


Ce n’est pas un secret, je suis une GRANDE fan de Colleen Hoover. C’est grâce à elle que je me suis décidée à me rendre à mon premier événement littéraire, toute seule, quelques mois seulement après avoir créé mon blog. Ses livres ont toujours fait partie de mes préférés… des romances uniques, animées par un sens de l’humour reconnaissable entre tous. Et son style et sa créativité ont fait d’elle un chef de file dans la communauté littéraire, qui continue d’inventer de nouvelles façons de se démarquer avec ses histoires inoubliables. J’ai eu le plaisir de lire November 9 en avant première et je peux vous le dire, VOUS NE VOULEZ PAS RATER ÇA !!! C’est un roman incroyable plein de cœur et de guérison, d’amour et de peine. Ce pourrait bien être mon livre préféré de Colleen Hoover à ce jour !
Aujourd’hui, je suis ravie de pouvoir discuter (à notre manière habituelle) avec Colleen, puisque nous allons parler de November 9… qui sortira bientôt, le 10 novembre !!!!!


Quatrième de couverture du roman :
L’auteur de best seller, n°1 dans le New York Times, revient avec une inoubliable histoire d’amour entre un écrivain et sa muse inattendue.
Fallon rencontre Ben, un romancier en herbe, la veille de son départ prévu pour un voyage à travers le pays. Leur attirance inopportune les conduit à passer le dernier jour de Fallon à Los Angeles ensemble, et sa vie mouvementée devient la source d’inspiration que Ben cherchait depuis toujours pour ses romans. Par la suite, entre les diverses relations et les tribulations qu’ils connaissent chacun de leur côté, ils continuent de se voir chaque année à la même date. Jusqu’au jour où Fallon commence à se demander si Ben lui dit la vérité ou s’il fabrique la parfaite intrigue pour un renversement de situation final.
La relation entre Fallon et Ben – et par la même occasion son roman – peut-elle être considérée comme une histoire d’amour si elle se termine mal ?

« November 9 est une fois de plus un roman haletant de Colleen Hoover, plein de pudeur, d’exubérance et de peines de cœur. J’ai adoré chaque page et aspiré chacun de ses mots magnifiques. » - Anna Todd, auteur de la série After.


Interview

Vilma: Hey…
Colleen: Hey…

Vilma: Tu as ton Pepsi Light ? J’ai mon verre de vin. Il faut qu’on parle affaire.
Colleen: J’ai mon Pepsi Light dans un verre à vin. C’est ce que je fais de plus chic.

Vilma: Ok, alors NOVEMBER 9. Tu sais à quel point j’adore ce livre. Je pense que c’est ton meilleur travail jusqu’à présent. Enfiiiiiiin… en majorité, en tous cas. C’est vrai qu’il y a un petit défaut, puisque je n’ai pas réussi à te convaincre de mettre une Américano-mexicaine appelée Vilma dans l’histoire, mais je garde espoir pour le prochain livre.
Colleen: D’abord, merci ! Je suis vraiment fière de ce livre. Ensuite, je n’ai jamais dit qu’elle n’était pas Américano-mexicaine, et on ne connait pas son deuxième prénom, donc… c’est tout à fait toi. November 9, c’est toi. C’est dit !

Vilma: Fallon Vilma. Ca sonne bien. Mais sans rire, reprenons au début. Comment t’est venue l’inspiration pour cette histoire ?
Colleen: J’ai voulu écrire ce livre aussitôt après avoir écrit Slammed. C’est une de ces idées que j’avais notée, mais jamais exploitée jusqu’à maintenant. Honnêtement, je ne peux pas dire si j’ai été inspirée par quelque chose en particulier ou si j’aimais bien l’idée d’une date comme titre et que j’aie juste voulu construire une histoire autour. Mais j’ai remis ça à plus tard pendant deux ans, en revenant dessus de temps en temps et en prenant quelques notes. Je savais que je voulais que les personnages n’interagissent qu’à cette date. Je savais que je voulais qu’ils aient un lien fort immédiatement, comme s’ils étaient des amis de toujours. Mais à part ça, je n’étais pas sûre de la direction qu’allait prendre l’histoire. La plupart du temps je ne le sais pas jusqu’au moment où je m’assois pour écrire et où j’apprends à connaître les personnages. Et j’ai été surprise de la tournure que ça a pris. C’était censé être mon livre drôle et tendre. Mais ça a totalement dévié, et j’ai suivi. J’ai bien fait !

Vilma: C’est d’une certaine façon un livre dans un livre, ou peut être plus précisément un livre en formation, comme l’art imite la vie. Je sais que ce n’a pas été facile de travailler sur la structure du récit. Peux-tu nous parler de ton processus d’écriture pour NOVEMBER 9 ?
Colleen: Ça  a été plutôt facile par rapport à la plupart de mes livres. Je pense que ça a aidé que j’y aie pensé si longtemps avant de finir par l’écrire. J’avais l’impression de déjà connaître Ben et Fallon en tant que personnes, donc imaginer leurs personnages a été simple. Parfois j’écris des chapitres dans le désordre, mais cette fois ci j’ai écrit du premier au dernier chapitre. Bien sûr je reviens toujours en arrière une fois que j’ai fini et je rajoute des choses pour lier les scènes entre elles et étoffer l’histoire, mais je savais exactement où j’allais. Ça n’arrive pas souvent.

Vilma: Dis en nous plus sur Fallon.
Colleen: Plus que le fait que son deuxième prénom est Vilma ? Quand on fait la connaissance de Fallon, elle est dans une phase de transition. Sa vie, sa carrière, son appréciation d’elle-même. Elle s’est lancée dans le monde du travail très tôt, donc quand elle arrive à ses dix huit ans elle a l’impression que ses plus belles années sont derrière elle. Dix huit ans, c’est l’âge auquel la plupart d’entre nous commence juste à découvrir le monde, mais Fallon est dans une période de bilan (« déjà fait déjà vu ») et va devoir revoir les buts de sa vie.

Vilma : Et Ben. J’adoooooore Ben…
Colleen : J’adore Ben aussi. Genre… vraiment. Principalement parce qu’il est drôle, mais aussi parce qu’il veut vraiment que Fallon apprenne à s’aimer elle-même.
Ben est écrivain et on apprend beaucoup à son sujet quand on rentre dans le livre à l’intérieur du livre. Il a traversé beaucoup d’épreuves dans sa vie et nous n’en savons pas grand-chose avant d’être plus loin dans le livre. Mais on en sait suffisamment dès le début pour voir que c’est quelqu’un de bien et qu’il veut vraiment le bonheur de Fallon. Bien sûr il prend quelques décisions stupides, tout comme Fallon, mais on prend tous des décisions qui ne sont pas les meilleures pour nous dans notre vie. C’est la façon de corriger ses erreurs qui importe.

Vilma: Y a-t-il une scène du livre que tu préfères ? Tu peux peut être nous la citer sans trop dévoiler l’intrigue ?
Colleen: Une de mes scènes préférées, c’est la première nuit que Fallon passe avec Ben. En voici un petit extrait :
——

"J’avance jusqu’à la lampe et je l’éteins, et puis je ramasse ses couvertures au sol. Je m’assois doucement sur le lit et nous couvre tous les deux en m’allongeant près de lui, mon dos contre sa poitrine. J’essaie de ne pas le réveiller en ajustant mon oreiller.
- Merde. 
Je me retourne au son de sa voix. Il fait sombre dans la pièce, et je ne peux pas dire s’il a parlé dans son sommeil ou s’il est réveillé.
- Qu’est ce qu’il y a ? murmurai-je.
Je sens un bras entourer ma taille, et il m’attire plus près.
- J’avais laissé la lumière pour pouvoir te voir sortir de la salle de bain avec ma chemise, mais tu prends des douches très longues. Je crois que je me suis endormi. 
Je souris.
- Je la porte toujours. Tu veux que je rallume ? 
- Putain oui, s’il te plait. 
Je ris et me retourne vers la lampe. Je l’allume puis je lui fais face à nouveau. Ses yeux sont fixes, et pourtant partout sur moi.
- Lève-toi, dit-il en se relevant sur son coude.
Je me lève et ses yeux ne croisent jamais les miens. Ils courent sur mes cuisses, mes hanches, mes seins. Ça ne me dérange pas qu’il ne regarde pas mon visage. Ça ne me dérange pas du tout.
Le bas de sa chemise tombe plusieurs centimètres au dessus de mes genoux. C’est juste assez long pour qu’il ne puisse pas voir que je ne porte pas de sous vêtement en ce moment. C’est aussi juste assez court pour qu’il soit sans doute en train de prier pour que je ne porte pas de sous vêtement en ce moment.
Ses yeux se baissent à nouveau sur mes jambes et il commence à parler doucement, comme s’il récitait un poème.
- "La seule mer que je voyais, Etait la mer de va-et-vient, Quand tu me chevauchais. Couche-toi, tranquillement. Laisse-moi faire naufrage sur tes cuisses." 
Ses yeux remontent le long de mon corps jusqu’à rencontrer les miens.
- Dylan Thomas, dit-il.
Je relâche un petit soupir.
- Wow, dis-je. De la poésie porno. Qui l’eût cru ? 
Ben me sourit paresseusement. Il lève un doigt et le pointe sur moi.
- J’aimerais récupérer ma chemise maintenant. 
- Maintenant ? 
Il acquiesce.
- Tout de suite. Avant d’éteindre la lumière. Enlève-la, c’est la mienne."


—–

Vilma : Bon, on sait que tu as déjà eu quelques idées pour ton prochain livre. Tu les as déjà abandonnées. Plusieurs fois. Y a-t-il quelque chose que tu pourrais nous faire partager ?
Colleen : Ha ! Je suis très mauvaise en spéculations moi-même. Je pense que cela a un lien avec le fait que je veux  que chacun de mes livres soit différent des autres, donc je deviens mon pire critique. Mais oui, je suis sûre à 99% que mon prochain livre (après la série Never Never, bien sûr) s’appellera It Ends With Us. C’est un livre réunissant deux points de vue masculins. Ces deux gars sont amoureux de la même fille, mais à des moments différents de leurs vies. Et avant de faire fuir ceux qui détestent les triangles amoureux, ce n’est pas un triangle amoureux. C’est plus un… amour perpendiculaire. Si ça a le moindre sens. Je suis vraiment passionnée par ce projet, parce qu’il y a des éléments de ce livre qui me sont proches, donc je veux lui rendre honneur. Et ça me rend encore plus critique. Donc on verra. J’ai le sentiment que ce sera le plus difficile à écrire de tous à ce jour.

Vilma : Merci ! A bientôt ?
Colleen : Tu dis « à bientôt » comme une question ? Alors… peut être ? C’est parce que je pourrais ne pas survivre à l’écriture de ce prochain livre ?
Vilma : Nan, tu vas y arriver. Parce que #boss.

Pour l'interview originelle : INTERVIEW VO

Revenir en haut Aller en bas
 
November 9 : Interview de Colleen Hoover par Vilma
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» INDECENT (Tome 1 à 3) de Colleen Hoover - SAGA
» MAYBE (Tome 1 à 1.5) de Colleen Hoover - SAGA
» MAYBE (Tome 1) MAYBE SOMEDAY de Colleen Hoover
» HOPELESS (Tome 1 et 2) de Colleen Hoover - SAGA
» [Colleen Hoover] Confess

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Evénements & Co :: Rencontres d'Auteurs / Dédicaces-
Sauter vers: