AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 CARAU Cyril - Les Runes de Feu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Walkyrie

avatar

Messages : 3346
Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 33
Localisation : Sud Clermont

MessageSujet: CARAU Cyril - Les Runes de Feu   Mer 2 Sep - 9:17

Les Runes de Feu

Editions du Riez

Sortie en mai 2015

Quatrième de couverture :Septembre 1938. États-Unis. Un tueur en série que la presse a surnommé « L’Inquisiteur de la Nouvelle-Angleterre » fait peser un climat de terreur sur New York. Le cadavre d’une jeune fille de seize ans, horriblement mutilé, vient d’être découvert. C’est déjà la troisième victime et son corps est gravé de runes mystérieuses. En charge de l’enquête, deux agents du FBI, Jack Byrne et Scott Summers, reçoivent l’aide d’éminents archéologues de l’université Columbia. Parmi eux, la belle et aventureuse Coraline Starlin. Au fil de leurs investigations, alors que les morts s’accumulent et qu’un ouragan s’approche, le coupable demeure insaisissable. Plus inquiétant encore, L’Inquisiteur semble transgresser les lois de la nature pour atteindre et frapper ses proies…

Mon avis :

Un roman exaltant qui laisse une trace indélébile pendant quelques jours après sa lecture, il est vraiment difficile de passer à autre chose ensuite. Cyril Carau réussit un coup de maître avec ce thriller saupoudré d’une touche de fantastique. Il n’y a pas à dire les éditions du Riez sont une valeur sûre…

Fin 1930 à New York, d’horribles crimes rituels sont perpétrés, le tueur surnommé « L’inquisiteur » mutile atrocement ses victimes en leur gravant à même la chair des runes et les tuent dans d’atroces douleurs. Deux enquêteurs du FBI sont mis sur l’affaire pour tenter d’arrêter le tueur en série ; Scott Summers et Jack Byrne. Aidés par des archéologues dont l’intrigante et jolie Coraline Starlin dans la compréhension des runes, les enquêteurs pataugent face au meurtrier. Alors qu’une énorme tempête approche à grands pas des côtes américaines, le tueur semble user d’étranges pouvoirs obscurs pour nuire à ses victimes de plus en plus nombreuses.

Les personnages sont tous attachants, les bons comme les méchants, ils sont chacun fouillés, travaillés et bien dépeints. De superbes personnages mis en scène dans une ambiance polar des années 30 ; mystère, chapeau melon et jazz. Pour ne citer que les plus marquants ; Scott Summers est un géant, ancien vétéran de la premier guerre mondiale dont les tranchées l’ont gravement marqué. Il est fraîchement divorcé, vit seul et de caractère solitaire, on sent qu’il baigne dans la solitude. C’est un grand enquêteur qui a de la bouteille et qui dégage beaucoup de charisme, le genre d’homme aux stigmates physiques qui lui confèrent une aura rassurante et un charme sexy. Jack Byrne est le partenaire de Scott, jeune marié, il porte une beauté masculine que la gente féminine apprécie. C’est un jeune enquêteur prometteur, proche du génie, très protecteur, courageux et qui ne lâche rien, seul ses émotions peuvent le faire vaciller. Enfin, il y a Coraline Starlin, la jeune prodige archéologue, elle travaille sur les traductions des runes retrouvées sur les corps des victimes, c’est une belle jeune femme de caractère qui ne laissera pas un des enquêteurs indifférents. Les personnages secondaires ; membres du FBI ou proches des enquêteurs sont aussi soignés. Des personnages qui ne seront pas épargnés par les morts violentes, atroces, angoissantes, pas forcément sanguinolentes mais on ressent vivement l’horreur des meurtres.

Ce roman présente de grandes qualités et se lit aisément. L’écriture de Cyril Carau est fluide et n’abuse pas de fioritures, jamais le lecteur ne bute ou n’est ralenti dans sa lecture, les mots sont justes, les expressions fouillées et le vocabulaire pleinement travaillé. On ressent tout le travail d’écriture mais aussi de recherche de l’auteur dans ses thématiques principales ; l’historique du FBI et la mythologie sombre nordique.  Cela induit un certain réalisme et une atmosphère inquiétante qui promet quelques moments effrayants. L’ambiance du roman est d’ailleurs ténébreuse et légèrement horrifique, la touche de fantastique subtile y est pour beaucoup. Les rites sataniques ou démoniaques donnent une aura incroyablement noire, des meurtres d’une extrême violence même si l’auteur dose ses descriptions, il ne joue pas dans la catégorie du « gore » mais plutôt dans la subtilité, « la peur de l’invisible », le tout empreint de mythes nordiques. Ajouté à cela l’une des plus grosses tempêtes qui vient mettre son grain de sel, et cela achève de créer cette atmosphère limite suffocante. L’intrigue est bonne, on croit deviner l’identité du tueur puis l’auteur nous désoriente, vient pimenter cette énigme, chaque fois que l’on croit trouver la solution, les interrogations et les surprises s’accumulent. L’auteur joue avec nos nerfs, nos émotions et ne nous épargne rien. On a envie de crier, de hurler même notre indignation, de pleurer face à certains sacrifices, parfois même de fuir en refermant notre livre, nos sentiments sont franchement malmenés. Par ailleurs, le thriller est intelligent et l’enquête est rondement menée. L’histoire est originale et surprenante, l’aspect fantastique est justement dosé et suffit à rendre crédible l’ensemble de l’intrigue jusqu’au final un peu plus alambiqué, époustouflant, majestueux ou grandiose, peu importe, la fin est juste énorme ! Certaines valeurs traversent le temps et les mythes…

Il faut par ailleurs ajouter une mention spéciale à l’illustrateur de la couverture ; Aurélien police, qui a su parfaitement créer l’ambiance qui se dégage à la lecture de ce roman ; une ambiance énigmatique et oppressante, des couleurs au choix des images imbriquées les unes dans les autres. C’est juste splendide et très juste !

En bref, belle réussite que ce thriller fantastique à l’ambiance extraordinaire que l’on dévore. Difficile de ne pas être embarqué et happé dans cette enquête haletante, dépaysante et terriblement prenante au final incroyable. Chapeau bas à l’auteur !
Revenir en haut Aller en bas
http://songesdunewalkyrie.wordpress.com/
 
CARAU Cyril - Les Runes de Feu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Critique de "L'Ange de Marseille" de Cyril Carau *
» [Cyril Carau] Les Runes de Feu
» Cyril F3F
» Critique pour "Mystères et Mauvais Genres" Collectif *
» blague pas drol ( c'est la faute a cyril)

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
 :: Romans Noirs / Fantastique :: Thriller / Policier :: Autres Auteurs / Autres éditeurs-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: