AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 LEBERT Karine : Ce que Fanny veut...

Aller en bas 
AuteurMessage
Fariboles
Admin
Admin
avatar

Messages : 3952
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 36
Localisation : Eure et Loir

MessageSujet: LEBERT Karine : Ce que Fanny veut...   Mer 6 Mai - 18:36


Ce que Fanny veut...
Karine Lebert

Quatrième de couverture:

Une cascade de cheveux blonds, un culot sans pareil, trois hommes sont les atouts de Fanny, jolie Montmartroise qui, en cette fin du XIXe siècle, gravit peu à peu les marches de la réussite.

Ce que Fanny veut... Fanny l'aura ! A la fin du XIXe siècle, à Paris, entre la butte Montmartre et les beaux quartiers de la capitale, Fanny, jolie fleur ambitieuse de seize ans, met tout en oeuvre pour s'extraire de sa modeste condition. Afin de gagner sa vie, elle pose pour des peintres en mal de gloire en espérant un avenir meilleur. Trois hommes providentiels, Sam, le compagnon de toujours, Geoffrey, l'aristocrate intrigant, et Nathan, le médecin philanthrope, vont bouleverser le cours de son jeune destin...

Sur les traces de l'imprévisible Fanny, un roman à la fois plein de grâce et de gravité.
Revenir en haut Aller en bas
Fariboles
Admin
Admin
avatar

Messages : 3952
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 36
Localisation : Eure et Loir

MessageSujet: Re: LEBERT Karine : Ce que Fanny veut...   Mer 6 Mai - 19:29


Ce que j’aime avec Karine Lebert, c’est qu’à chaque nouveau livre, c’est une surprise et un beau voyage ! Avec ce que Fanny veut… on plonge dans le Montmartre trépidant de la fin du XIXème siècle sur les pas d’une héroïne au caractère bien trempé, qui nous émeut autant qu’elle nous agace. C’est une période que j’affectionne tout particulièrement, cela me rappelle aussi un des livres que j’aime le plus, L’amour en héritage !  

Fanny, jeune fille pauvre et la tête dans les étoiles, habite à Montmartre, dans une des masures du Maquis. Jolie comme un cœur, elle pose pour les artistes et passe ses soirées dans les cabarets de la Butte, fuyant ainsi sa mère alcoolique. Elle trouve un peu de réconfort auprès de son beau-père, peintre qui espère un jour être remarqué par un marchand d’art ou mieux encore, par l’un des riches collectionneurs qui viennent s’encanailler le soir venu dans ce quartier populaire où ils trouvent alcool à volonté et filles à la cuisse légère ! Fanny, elle, rêve de s’élever, de sortir de sa condition et de vivre une belle histoire d’amour. Sans éducation ni bonnes manières, elle sait que pour s’en sortir, elle ne peut compter que sur son joli minois, son agréable silhouette, son charme naturel et désinvolte qui font fureur auprès de la gent masculine…

Trois hommes vont particulièrement compter dans sa vie. Sam, l’ami d’enfance, qu’elle finira par épouser sans l’aimer,  Geoffrey d’Albéra, noble manipulateur, son premier grand amour et enfin, le Docteur Nathan Destel, le protecteur, l’homme juste et engagé qui l’aidera pendant des années…
Au hasard des rencontres, elle va réussir à pénétrer l’univers feutré et secret des beaux quartiers et des grandes maisons en devenant nourrice. Bien habillée et logée, mieux considérée que la plupart des domestiques, elle touche du doigt son rêve… mais il lui manque tout de même une chose, l’amour, encore et toujours l’amour ! Et pour le trouver et le garder, Fanny est prête à tout !

Quelle jolie promenade dans le Montmartre animé de cette fin du XIXème siècle. On sent tout le travail de recherches de Karine Lebert pour coller au plus juste à la réalité historique des faits (je pense notamment à l’horrible incendie du Bazar de la Charité), pour nous restituer au mieux l’effervescence de ce quartier populaire où artistes et miséreux se côtoyaient, aspirant tous à une vie meilleure, à décrocher les étoiles, à sortir de la pauvreté. Et en même temps, il y a de la joie, de l’entraide dans toute cette misère. Pour moi, Montmartre est vraiment un personnage à part entière de l’histoire, il en fait une partie de la saveur et c’est de grandir-là qui a forgé le caractère de notre héroïne… et quelle héroïne ! Fanny a une volonté farouche de s’en sortir, elle est courageuse, ne se laisse jamais abattre. Mais elle est aussi égoïste, affreusement obstinée, avec une folle audace. On l’aime autant qu’elle nous agace mais elle reste toujours attachante, se laissant guider par son cœur plutôt que sa tête. Elle ne s’apitoie pas sur son sort, préférant toujours relever la tête, se reprendre et faire ce qu’elle fait de mieux : aller de l’avant !

Un très bon moment de lecture et un bon voyage dans le temps sur les traces d’une héroïne atypique et émouvante !
   

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 
LEBERT Karine : Ce que Fanny veut...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fanny Burney
» La vraie liberté ne consiste pas à faire ce qu'on veut...
» Vos prénoms en chinois
» Qui n'en veut du steak d'éléphant!
» (Grade) Que veut dire?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Romance Historique :: Romans Historiques-
Sauter vers: