AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 COLGAN Jenny - La petite boulangerie du bout du monde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
coraline
Modérateurs
Modérateurs


Messages : 5011
Date d'inscription : 20/03/2012
Age : 35

MessageSujet: COLGAN Jenny - La petite boulangerie du bout du monde   Jeu 30 Avr - 16:46



La petite boulangerie du bout du monde
Jenny Colgan

Sortie le 29 janvier 2015
Aux éditions Prisma

Quatrième de couverture :

Quand son mariage et son entreprise familiale font naufrage, Polly Waterford quitte Plymouth et trouve refuge dans un petit port tranquille d'une île des Cornouailles. Elle s'installe seule dans un minuscule appartement situé au-dessus d'une boutique laissée à l'abandon. Pour se remonter le moral, elle se consacre à son plaisir favori : fabriquer du pain. Alors qu'il n'y a plus dans le village qu'une boulangère irascible au pain sans saveur, les arômes de levain qui s'échappent de chez elle attirent très vite la curiosité et la sympathie des habitants. Petit à petit, d'échanges de services en petits bonheurs partagés, elle ravive l'esprit d'entraide et de partage dans le village. Au fil des rencontres farfelues (un bébé macareux blessé, un apiculteur dilettante, des marins gourmands) et au gré des événements heureux ou tragiques qui touchent la communauté, ce qui ne devait être qu'un simple " break " devient l'entreprise de sa vie. Polly se révèle enfin à elle-même : une femme déterminée et créative, prête à mordre dans la vie comme dans une mie de pain chaude et croustillante

Acheter sur Amazon
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/index.php
coraline
Modérateurs
Modérateurs


Messages : 5011
Date d'inscription : 20/03/2012
Age : 35

MessageSujet: Re: COLGAN Jenny - La petite boulangerie du bout du monde   Jeu 30 Avr - 16:47

Mon avis coeur

Depuis la faillite de leur société, Polly et Chris se retrouvent endettés et leur couple ne résiste malheureusement pas à cette épreuve. La jeune femme décide alors de prendre le large afin de se reconstruire et de réfléchir à ce qu'elle veut faire. Mais trouver une location correcte lorsqu'on n'a pas d'emploi et qu'on touche à peine plus que le revenu minimum n'est pas facile. Aussi, un peu en désespoir de cause et aussi parce que l'endroit ne manque pas de charme, Polly s'installe dans un petit village sur l'île de Cornouailles. On est loin du luxe auquel elle était habituée, on peut même dire que la maison tombe en ruine, mais Polly a pris sa décision et commence à tout nettoyer pour y faire son petit nid. Elle profite aussi de son temps libre pour faire du pain, une activité qu'elle a toujours adorée. Une douce odeur se dégage tous les jours de la petite maison et attise les papilles d'un groupe de pêcheurs avec qui elle se lie très vite d'amitié. Les petits pains et la gentillesse de Polly commencent ainsi à attirer la sympathie des habitants de l'île. Et c'est à travers toutes ces rencontres joyeuses, inamicales ou farfelues que Polly finit par s'attacher à cet endroit et à son train de vie. La tristesse disparaît, les doutes s'envolent, et qui sait, peut-être que l'amour viendra lui aussi illuminer à nouveau la vie de Polly ?

Polly est une jeune femme incroyablement attachante, dès les premières pages nous la suivons avec une sorte de fascination. Car sa situation pourrait très bien être la nôtre ou arriver à n'importe qui d'entre nous. Tout, dans sa vie sentimentale et professionnelle, était parfait. Elle et Chris avaient de nombreux amis, se rendaient à de grandes réceptions et menaient, somme toute, un train de vie assez élevé sans avoir besoin de se soucier du lendemain. Puis tout s'effondre autour d'elle, seule Kerenza, sa meilleure amie continue à lui rendre visite et à l'encourager, à sa manière. Polly croule  maintenant sous les dettes, calcule le moindre centime en se demandant comment elle va bien pouvoir faire. Mais la jeune femme, bien que parfois un peu découragée et démoralisée, est autonome et maligne. Une fois installée sur l'île de Cornouailles, elle améliore son quotidien avec un tout petit rien, bien loin de sa vie ô combien matérialiste. Au début c'est dur, épouvantable même, il faut bien avouer que la solitude et le désespoir la gagnent. Mais petit à petit les choses changent. Un petit macareux blessé se réfugie chez elle, Polly prend soin de lui et il devient son tout premier compagnon, tel un signe du destin. Puis les pêcheurs, au rythme des vagues et du vent, lui rendent visite tous les jours. Les entendre amarrer et crier tous les matins sur le port devient un vrai plaisir, une constante dans sa vie. Il se pourrait bien que Tarnie, l'un d'eux, tente même de la séduire. Il y a également, Huckle, cet américain très sexy et mystérieux qui cultive du miel sur l'île. Cet homme ne semble pas non plus insensible au charme de la jeune femme même s'il se fait très discret. Mais si tout ce beau monde semble beaucoup apprécier la présence de la pétillante Polly ce n'est pas le cas de tous. Sa propriétaire, qui tient également une boulangerie – qui n'en a que le nom – se montre désagréable au possible. Au début Polly la juge, ce n'est qu'une mégère, mais avec le temps elle tente de comprendre pourquoi cette femme est devenue si aigrie.

Ce roman est comme les petits pains de Polly, il nous enveloppe de chaleur et de douceur, on le déguste. C'est un réel plaisir de faire la connaissance de tous les habitants de Cornouailles, les anciens comme les nouveaux. On apprécie les paysages, les changements de temps et l'ambiance très cosy qui s'y dégage. Le récit nous emporte dans la petite vie pas si tranquille de Polly au rythme des rencontres, des joies et des déceptions. Car refaire sa vie ne se fait pas du jour au lendemain et la jeune femme va avoir des bonnes comme des mauvaises surprises. L'émotion se fait parfois ressentir, elle nous prend par surprise et donne cette petite touche très réelle et touchante au récit. La plume de Jenny Colgan est tout en simplicité, l'auteur nous ancre parfaitement bien dans la vie de Polly avec une pointe d'humour, d'amour et de tendresse très naturelle. Il y a également un très bel hommage aux pêcheurs, ces hommes si courageux qui font un métier dur et risqué, avec entre autres des chansons et des poèmes en leur honneur, c'est vraiment poignant. Voilà plusieurs jours que j'ai terminé ce livre et l'envie de retrouver tous les personnages, l'ambiance si chaleureuse et vraie, est toujours aussi forte. Dès les première pages la magie opère, le lecteur est totalement transporté, sous le charme de cette île et de ses habitants, avec en musique de fond Fisherman's Blues The Waterboys. Et, petit bonus à la fin du livre, quelques recettes de pains très faciles à réaliser, testées et approuvées !

Coup de cœur inattendu pour ce roman chaleureux et drôle rempli d'émotions, un pur régal !



_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/index.php
 
COLGAN Jenny - La petite boulangerie du bout du monde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Koening, Laird] La petite fille au bout du chemin
» Aller au bout du monde avec toi
» Pirates des Caraïbes: Jusqu'au Bout du Monde - Edition Simple et Collector (23 novembre 2007)
» [Magnan, Pierre] Laure du bout du monde
» [Marcastel, Jean-Luc] Louis Le Galoup - Tome 1: Le Village au bout du monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Romans Contemporains :: Autres éditions-
Sauter vers: