AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 McCAIG Donald : Le voyage de Ruth

Aller en bas 
AuteurMessage
Fariboles
Admin
Admin
avatar

Messages : 3952
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 36
Localisation : Eure et Loir

MessageSujet: McCAIG Donald : Le voyage de Ruth   Ven 20 Fév - 14:11


Le voyage de Ruth
Donald McCaig

Quatrième de couverture:

Découvrez pour la première fois le destin hors du commun de Ruth, la Mama d’Autant en emporte le vent

«Les mamas s’pavanent pas. Elles voient c’qu’elles doivent voir et savent c’qu’elles doivent savoir. La plupart du temps, elles s’taisent. Elles laissent les autres leur dire c’qu’elles savent déjà. Les mamas hochent la tête et sourient.»

1804, sur l’île de Saint-Domingue, un massacre n’épargne qu’une seule vie, celle d’une petite fille noire. Recueillie par deux Français, l’enfant qu’ils prénomment Ruth part vivre avec eux dans la bouillonnante ville de Savannah, au sud des États-Unis.
Ainsi commence l’incroyable destin de celle qui grandira dans un pays à la veille de la guerre de Sécession, et tombera follement amoureuse d’un Noir libre, avant de devenir « la Mama » qui élèvera l’irrésistible Scarlett.

Derrière le masque de la domestique dévouée, on découvre la vie secrète et les pensées de Ruth. Elle aime avec férocité, et n’oublie jamais ceux qui ont succombé aux ravages de l’Histoire. Entre résilience et rêves brisés, Le Voyage de Ruth jette une nouvelle lumière sur l’une des inoubliables héroïnes d’Autant en emporte le vent.
Revenir en haut Aller en bas
Fariboles
Admin
Admin
avatar

Messages : 3952
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 36
Localisation : Eure et Loir

MessageSujet: Re: McCAIG Donald : Le voyage de Ruth   Ven 20 Fév - 15:25


Si je vous dis Taratata, Scarlett, Rhett, Tara, … vous pensez tout de suite à Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell. Il est aussi un personnage de cette saga du Sud que l’on connait tous sans pour autant pouvoir le nommer : Mama, la Mama noire au jupon rouge qui parle haut et n’hésite pas à bousculer Mam’ Scarlett et Mr Butler. Mama avait pourtant un prénom et une histoire que Donald McCaig (à qui l’on doit aussi Le Clan Rhett Butler) nous permet de découvrir avec ce beau roman historique !

Petite parenthèse : j’ai trouvé cela touchant que le roman soit dédié à Hattie McDaniel, celle qui a joué Mama au cinéma et remporté un oscar pour son rôle, une première pour une femme noire ! C’est l’un des personnages les plus marquants du film, elle est juste inoubliable et méritée bien de sortir à nouveau de l’ombre !

J’ai retrouvé ici ce que j’avais aimé dans Le Clan Rhett Butler. En effet, Donald McCaig nous offre, plus qu’une simple histoire romancée, un quasi documentaire teinté de biographie (certes inventée) sur un personnage imaginaire devenu presque réel dans nos inconscients. C’est troublant, on ne distingue plus la réalité et l’on se laisse porter par les mots, par la vie de Ruth et son incroyable destin.
Seule survivante d’un massacre des plus sanglants à Saint-Domingue, le jeune esclave Ruth est recueillie par Henri et Solange Fournier, deux planteurs Malouins, débarqués sur l’île dans l’espoir d’y faire trouver une vie meilleure et d’y faire fortune. Mais l’heure est à la révolte dans les colonies, contraints de fuir, c’est à Savannah, dans le Sud des Etats-Unis, qu’ils trouvent refuge. Ne pouvant avoir d’enfant, Solange est attachée à la jeune Ruth même si elle voit en elle avant tout une esclave, une possession dont elle peut disposer. Un lien des plus ambigus se tisse alors entre les deux femmes et qui perdurera malgré les péripéties de leurs vies. Rachetée et mariée à Jehu, noir libre qu’elle aime profondément, Ruth va avoir une fille et une vie heureuse … pendant quelques temps. Très vite, le malheur frappe à nouveau à sa porte. Son mari est pendu pour rébellion, son enfant lui est arraché et meurt loin d’elle, ballotée de maitre en maitre, elle finit par être rachetée par Solange. Profondément marquée par ces drames, Mama consacre son temps et son affection à Ellen, la fille de Solange, future mère d’une certaine Scarlett…

Si vous vous attendez à un livre très romancé, aussi romantique et exalté que Autant en emporte le vent, autant vous le dire tout de suite, il n’en est rien ! Donald McCaig n’écrit pas dans ce registre. Il se concentre sur les faits, les énonce simplement et nous embarque alors dans la vie d’une femme à la destinée hors du commun. On souffre pour cette femme qui va connaitre tant de malheurs, de pertes, de souffrances dans sa vie et qui malgré tout gardera la tête haute. La condition des esclaves, on ne la présente plus, elle est effroyable, tellement inhumaine que l’on ne peut rester insensible face à une telle ignominie. Et pourtant, ce qui frappe chez Ruth, c’est qu’en dépit de tout, elle restera fidèle à ses maitres, à Solange et à ses descendants. Une relation aussi troublante que complexe qui nous laisse parfois perplexes, dubitatifs. Mais c’était une autre époque, d’autres mœurs, d’autres temps …

Un roman qui se lit facilement et nous embarque dans la vie d’un personnage si familier et pourtant se méconnu, j’ai beaucoup aimé !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 
McCAIG Donald : Le voyage de Ruth
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le voyage de Ruth (la mama d'Autant en emporte le vent)
» Le clan Rhett Butler, de Donald McCaig
» Publicités pour le voyage inaugural
» [Larsen, Reif] L'extravagant voyage du jeune et prodigieux T.S. Spivet
» voyage interne ..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Romance Historique :: Romans Historiques-
Sauter vers: